Donation

Successions : Comment faire son testament ?

Successions : Comment faire son testament ?

Faire un testament, c’est faire entendre sa volonté au-delà de la mort. Si le testament peut à peu près tout contenir, mieux vaut veiller à sa rédaction. Faute de quoi cela risque de coûter très cher à vos héritiers….
Avec un testament, votre patrimoine sera réparti comme vous le souhaitez. Votre conjoint et vos enfants ne se retrouveront pas dépourvus. Un testament pourra également éviter à ceux qui vous sont chers des conflits juridiques, souvent éprouvants et onéreux. Le testament est un document juridique extrêmement important. Demandez conseil à votre notaire.

Les questions à se poser

Pour que votre testament réponde à vos souhaits, posez-vous certaines questions essentielles telles que :

  • Quelle personne allez-vous désigner comme exécuteur testamentaire ? Avez-vous obtenu son accord ? Quels pouvoirs lui confierez-vous ?
  • Qui prendra soin de vos enfants si vous et votre conjoint décédez alors qu’ils sont mineurs?
  • Prévoyez-vous des legs particuliers à des amis ou à des organismes caritatifs ?
  • Que prévoyez-vous pour votre résidence et votre mobilier ?

Les différentes formes de testaments

Il n’existe pas une seule forme de testament mais plusieurs : libre à vous de choisir celui qui vous conviendra le mieux. En sachant que certaines formes sont plus “sûres” que d’autres

  • Le testament olographe. Vous l’écrivez vous-même, sur n’importe quel support papier et avec n’importe quel crayon ou stylo (mais pas à la machine ni sur un ordinateur). Il doit impérativement être daté et signé. Ce manque de formalisme est aussi sa principale faiblesse. Si l’on ne prend pas conseil auprès d’un notaire, il peut contenir des clauses ambiguës ou illicites, qui pourront être annulées ou qui déboucheront sur des conflits au moment de la succession. De plus, il peut être perdu, détruit, volé, ou tout simplement ne pas être connu par vos héritiers. Pour éviter ces inconvénients, le plus simple consiste à rédiger ce testament en ayant recours aux conseils d’un notaire, et de le déposer chez lui.
  • Le testament authentique nécessite l’intervention de deux notaires ou d’un notaire et de deux témoins. Vous dictez son contenu au notaire qui en fait ensuite la lecture devant les témoins. Le testament est ensuite signé par les personnes présentes. Il est conservé par le notaire qui le mentionne au fichier des dispositions des dernières volontés.
  • Le testament mystique. Cette forme suppose l’intervention d’un notaire et de deux témoins. Mais cette fois, le testament est écrit par le testateur ou par un tiers, ou même tapé à la machine, et remis clos, cacheté et scellé au notaire devant les témoins.

Un testament n’est pas figé

Une fois votre testament rédigé, vous pouvez le revoir périodiquement et y apporter les changements nécessaires, dès qu’un événement important survient dans votre vie ou dans celle des personnes qui figurent sur votre testament (mariage, divorce, naissance, décès…).
Mais pour cela, il faut un peu de méthode.  En effet, il est préférable de le réécrire en entier ou de rédiger un additif appelé « codicille », plutôt que de le surcharger de corrections difficilement lisibles (et surtout interprétables !).
Chaque changement doit être daté et signé.


La donation entre époux
La donation entre époux présente l’intérêt de mieux protéger le conjoint survivant et de lui permettre d’augmenter, dans des proportions importantes, ses droits successoraux et, dans certains cas, de recevoir la totalité de la succession.
Il n’est nullement nécessaire d’attendre de posséder des biens importants pour faire une donation entre époux.
En effet, elle portera sur tous les biens possédés par l’époux au jour de son décès, sauf volonté contraire du donateur.
La donation entre époux peut être établie aussitôt après le mariage.
Il est très simple de signer  une donation  entre époux.  Il suffit de consulter son notaire.

Post Comment