Succession

Pourquoi faire un testament quand on est pas marié ?

Pourquoi faire un testament quand on est pas marié ?
AvantagesDétails
📝 Protection du partenaireAssurer des droits à un conjoint non marié.
👶 Nomination de tuteurDésignation d’un tuteur pour enfants mineurs.
🚫 Exclusion sans testamentPartenaire de PACS ou concubin non héritier par défaut.
👨‍👩‍👧 Priorité aux enfantsEnfants héritent automatiquement sans testament.
👵 Ordre de successionParents, frères et sœurs, autres parents, puis l’État.
📜 Expression de volontésSpécifie la répartition des biens selon vos souhaits.
💔 Risque de conflitMinimisation des disputes familiales post-mortem.
📊 Coût faible, impact élevéInvestissement modeste pour sécurité future.
🔍 Cas spécifiquesAdaptation à la situation personnelle et patrimoniale.
🏛 Sécurité juridiqueClarté et force légale de la répartition des biens.

Le testament est un document utilisé pour désigner un ou plusieurs héritiers, nommer un tuteur pour vos enfants mineurs et spécifier comment vos biens seront utilisés. Cela peut aider à éviter les conflits et les litiges au sein de votre famille après votre décès.

Le prix d’un testament ou plutôt faible et au vu de son importance il est important de le rédiger si vous n’êtes pas marié.

Quel est l’intérêt de faire un testament ?

Le partenaire de PACS ou le conjoins du défunt n’a aucun droit sur son héritage et ceux même dans le cas où il existe des enfants avec le défunt. C’est pour cela qu’il est important de protéger votre conjoint en cas de décès.

Pour se transmettre l’un à l’autre des biens à leur décès, les partenaires de Pacs (ou les concubins) doivent obligatoirement rédiger un testament.

Qui hérite d’un défunt non marié ?

En France, les règles de successions sont différentes selon que la personne décédée était mariée ou non. Si la personne décédée n’était pas mariée et n’a pas rédigé de testament, ses biens seront répartis selon l’ordre de priorité suivant :

Les enfants du défunt

Les enfants de défunt excluent tous les autres héritiers et sont les seuls bénéficiaires en cas de décès. Sans présence de testament, le partage sera égal entre tous les enfants.

Les parents du défunt

Dans le cas où le défunt n’a pas eu d’enfant alors les héritiers seront les ascendants. C’est à C’est-à-dire les parents du défunt.

Les frères et sœurs du défunt

A défaut d’enfants et si les parents du défunt sont décédés, la succession revient alors au frère et sœurs

Autres cas

Viennent ensuite les grands-parents du défunt puis les oncles et tantes et enfin en cas de dernier recours les biens seront confisqués par l’Etat.

Ces règles ne s’appliquent que si la personne décédée n’a pas rédigé de testament. Si elle a rédigé un testament, ses souhaits seront pris en compte pour la répartition de ses biens. Et comme vous pouvez le constater, sans testament le conjoint est totalement exclu de la succession d’où la nécessité de rédiger un testament quand vous n’êtes pas marier.

Laurent

Je suis Laurent, et je suis un passionné d'investissement et de gestion de patrimoine. J'ai créé ce site pour partager ma passion avec vous et vous aider à prendre des décisions éclairées en matière d'investissement.

Post Comment