Retour

Les notaires

09 Decembre

De nombreux facteurs déterminent la valeur d’un bien immobilier. En dehors de critères plus ou moins stables et objectifs, de nouveaux facteurs influencent aussi les prix du marché : les nouvelles normes énergétiques, les variations de taux d’intérêt, l’économie propre à la ville, les tendances de marché ou encore les fluctuations par quartier.

De nombreux facteurs déterminent la valeur d’un bien immobilier. En dehors de critères plus ou moins stables et objectifs, de nouveaux facteurs influencent aussi les prix du marché : les nouvelles normes énergétiques, les variations de taux d’intérêt, l’économie propre à la ville, les tendances de marché ou encore les fluctuations par quartier.

De sorte que faire estimer la valeur d’un bien immobilier n’est pas une mince affaire. Voici les principaux critères qui peuvent déterminer précisément le prix de votre bien immobilier. 

Les critères qui font varier le prix d’un bien immobilier 

Pour bien estimer le prix de votre bien, il ne suffit pas de regarder les moyennes et statistiques au m2 de  votre région.

L’emplacement : le principal facteur

Dans l’immobilier, l’emplacement géographique d’un bien est l’élément qui joue le plus sur le prix. On ne se réfère pas qu’à la ville ou au quartier, mais aussi à la proximité des zones d’activités professionnelles, des écoles, des espaces verts et des commodités… Si votre bien est bien desservi par les transports en commun, son prix augmente. 

La taille du logement

Le prix au mètre carré a tendance à augmenter quand la surface diminue : le prix du mètre carré d’un studio, par exemple, est souvent plus élevé que celui d’un 3 pièces.

En outre, le nombre et la distribution des pièces influent sur le prix. Leur agencement dans l’espace aussi. Il est plus facile de vendre un appartement de 60 m2 avec deux chambres qu’avec une seule chambre. 

La qualité de la construction et l’âge du bien

L’ancienneté d’un logement peut impacter le prix, surtout s’il n’est pas adapté aux nouvelles normes énergétiques. Les logements anciens nécessitent un entretien régulier voire des travaux pour améliorer la structure, le système d’isolation, la toiture ou encore le chauffage. 

Les équipements et autres particularités

Chaque prestation supplémentaire aide à valoriser le bien immobilier, car elle rend le logement plus attractif : une vue dégagée, un jardin, une terrasse, un parking ou encore le nombre de rangements. 

1ère étape : rechercher les ventes réalisées près de chez vous

Pour commencer, vous pouvez utiliser les informations précises sur les prix des biens immobiliers de votre région. Cette première approche vous permettra d’avoir une idée approximative du prix de votre bien. L’idéal est de confier cette recherche à un notaire. 

2e étape : calculer la surface du bien

Si votre logement a d’autres surfaces habitables (qui ne font pas partie de la surface Carrez), vous devez les inclure dans le calcul. Les coefficients de pondération utilisés pour ces surfaces sont :

  • Balcon : 0.3. C’est-à-dire qu’un balcon de 15 m2 ajoute : (0,3 * 15 m2) = 4.5 m2

  • Combles aménageables : 0.3

  • Sous sol aménagé : 0.3 

  • Surfaces mansardées : 0.5 

3e étape : comparer les caractéristiques de votre bien à ces ventes

Cette étape est la partie la plus difficile car vous devez être objectif. Pour déterminer le prix de votre logement, vous devez comparer les caractéristiques de votre bien avec celles du bien vendu.

Parmi les caractéristiques qui peuvent faire varier la valeur de votre bien immobilier il y a l’emplacement, l’obligation ou non de faire des travaux de rénovation, la vue (dégagée ou avec vis-à-vis), le bruit, la double orientation… Pour ne rien oublier, faites appel à un notaire. Il saura vous accompagner dans votre estimation immobilière.

Contactez-nous